Il y a 2 ans je me suis lancée dans l’aventure et suis devenue indépendante.

Au départ tout me semblait assez déroutant, nouveau rythme, nouveaux challenges, nouveau style de relations professionnelles…

Ce que j’ai appris pendant ces deux années ?

  1. Temps de travail

    Il faut pas se voiler la face, lorsqu’on devient indépendant, si nous ne nous imposons pas un rythme de travail, ça devient vite le bazard.
    Dans les deux sens du terme d’ailleurs.
    Il y a des jours ou la flemme est là, difficile de se lever, ou difficile de s’y mettre, une pause par ci, une pause par là, qui se transforme finalement en une journée canapé/série!
    D’autres jours où on se lève en pleine forme et même si la journée file à une vitesse de fou, vous levez la tête, il est 22h et vous avez à peine grignoté une tartine à midi.
    Personnellement, il a fallu que je m’impose un temps de travail, entre les jours de flemme et les jours en plein forme, il était compliqué de gérer correctement autant la vie professionnelle que la vie privée.
    Je me suis donc créé un horaire de travail type, qui bien sûr peut se modifier bien plus facilement lorsqu’on est son propre patron, mais c’est bien plus facile à gérer comme cela.

  2. Organisation

    Qui dit indépendant, dit forcément organisation! Sans organisation, sans planning, sans agenda, sans todo liste, on se perd vite dans les projets clients et les projets pro. Alors pour ne pas perdre de temps à fouiller et me demander quelles sont les urgences, j’utilise plusieurs outils qui me permettent de perdre le moins de temps possible et être la plus efficace à mon sens.

  3. Être strict avec soi

    La procrastination … aaaahhh ce mot tellement à la mode, mais c’est tellement vrai!
    Justement reparlons de ces fameuses journées de flemme … En gros, dans mon cas, toutes les journées où il fait froid, il fait gris, il pleut. Si je m’écoutais je resterais dans mon canapé, sous un plaid avec un bon café.
    Mais non, quand on est indépendant, si on ne travaille pas, on ne facture pas.
    Et si on ne facture pas, on n’est pas payé. Ehhhh oui … dingue non ?
    Donc il faut être suffisamment strict avec soi-même, parce qu’il n’y a aucun patron au-dessus de son épaule pour nous rappeler à l’ordre.

Voici en gros les trois gros points que j’ai du apprendre à mettre en pratique au fil du temps. Sans cette rigueur je sais que je n’y serais pas arrivée.

Et vous, quels sont les choses que vous avez mis en place pour y arriver ?